Ancienne chartreuse de Champmol, Le portail de la chapelle - Dijon
Posted by: Groundspeak Premium Member RakeInTheCache
N 47° 19.295 E 005° 01.068
31T E 652479 N 5242875
Quick Description: [FR] L'un Les deux grands ensembles conservés à la Chartreuse est le portail de la chapelle. [EN] There are very important sculptures by Claus Sluter and his workshop on the church portal, including kneeling figures of Philip and his Duchess.
Location: France
Date Posted: 11/23/2009 12:26:45 PM
Waymark Code: WM7QJN
Published By: Groundspeak Premium Member Windsocker
Views: 9

Long Description:
[FR] L'ancienne Chartreuse de Champmol était un monastère de l'ordre des Chartreux. Fondé en 1377 près de Dijon (Bourgogne) par les ducs de Bourgogne de la famille des Valois, il fut supprimé lors de la révolution française.

La construction de la chartreuse est décidée par Philippe le Hardi et le chantier inauguré au mois de septembre 1377. Le duc souhaite créer une nécropole rivale de celle des Capétiens, à Saint Denis ; il en choisit l'emplacement à proximité de sa capitale. Le projet prévoit la construction d'une église et de bâtiments conventuels, un petit cloître, un grand cloître bordé de cellules spacieuses qui comportent un étage et un grenier et orné d'une fontaine centrale en forme de calvaire, la salle capitulaire et la sacristie. Dirigés par Drouet de Dammartin, qui a fait ses preuves aux côtés de Raymond du Temple, l'architecte de Charles V, les travaux ne commencent vraiment en fait qu'en 1383, les fondations étant creusées au mois de juillet et la première pierre posée solennellement au mois d'août par la duchesse Marguerite et son fils Jean, le jeune comte de Nevers, qui a juste douze ans. L'église est consacrée cinq ans plus tard, en mai 1388, par l'évêque de Troyes, et les moines s'installent dans le cloître en octobre de la même année. En 1399, les bâtiments du pressoir sont terminés et les moines commencent à exploiter leur vigne.

Le portail de la chapelle développe une iconographie que l'on retrouve fréquemment, notamment dans les retables et les portails parisiens sous le règne de Charles V : les donateurs agenouillés sont présentés à la Vierge par un saint intercesseur ; à gauche le duc Philippe le Hardi agenouillé devant Jean-Baptiste, à droite la duchesse Marguerite, devant Catherine d'Alexandrie, au centre la Vierge représentée au trumeau tenant l'enfant Jésus. Les statues sont toutes en ronde bosse, et la Vierge surtout retient l'attention par son mouvement et par les plis complexes du drapé de son vêtement. Les consoles des piédroits sur lesquels se trouvent les figures latérales sont ornées de figures de docteurs. La façon dont les volumes se détachent de la façade, la convergence des regards vers le Christ dans les bras de sa mère, le mouvement des mains et du pli des drapés créent une tension et une unité qui donne au portail un caractère dramatique prononcé.

Les historiens attribuent la conception du portail à l'architecte Drouet de Dammartin et au sculpteur Jean de Marville. L'attribution de la Vierge à l'enfant se fait tantôt à Jean de Marville, tantôt à Claus Sluter. Cependant le portail a été élargi par rapport au plan initial, peut-être lorsque Claus Sluter en a changé la conception afin d'ajouter les figures des ducs et des saints intercesseurs qui sont de sa main.

[EN] The Charteuse de Champmol, formally the Chartreuse de la Sainte-Trinité de Champmol, was a Carthusian monastery on the outskirts of Dijon, which is now in France, but in the 15th century was the capital of the Duchy of Burgundy. The monastery was founded in 1383 by Duke Philip the Bold to provide a dynastic burial place for the Valois Dukes of Burgundy, and operated until it was dissolved in 1791, during the French Revolution. Called "the grandest project in a reign renowned for extravagance", it was lavishly enriched with works of art, and the dispersed remnants of its collection remain key to the understanding of the art of the period.

Purchase of the land and quarrying of materials began in 1377, but construction did not begin until 1383, under the architect Druet de Dammartin from Paris, who had previously designed the Duke's chateau at Sluis, and been an assistant in work at the Louvre. A committee of councillors from Dijon supervised the construction for the Duke, who was often elsewhere. By 1388 the church was consecrated, and most construction probably completed.

The portal of the Champmol chapel is now somewhat damaged (the Virgin’s sceptre is missing, as are the angels, once the object of the child’s gaze, holding symbols of the Passion). This work, though begun by Marville, must have been redesigned by Sluter, who set the figures strongly before an architecture with which they seem intentionally not closely aligned, the doorway becoming a background.
Dénomination de l'édifice (from Merimee DB): établissement conventuel

Localisation (from Merimee DB): Dijon

Siècle de la campagne principale de construction (from Merimee DB): 4e quart 14e siècle ; 1er quart 15e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle ; 2e quart 19e siècle

Date de versement de la notice (Merimee DB): 1/1/1840

Relevant Website: [Web Link]

Photo with MH logo pictured included?: no

Adresse de l'édifice (from Merimee DB): Not listed

Précision sur la protection de l'édifice (from Merimee DB): Not listed

Référence de la notice (from Merimee DB): Not listed

Visit Instructions:
[EN] Include at minimum a complete sentence which reflects your experience visiting the site and upload a photo taken by you at the site.

[FR] Ecrivez au moins une phrase complète qui décrira votre expérience lors de la visite et téléchargez une photo du site prise par vous.

Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Nearest Waymarks
Nearest Monuments Historiques Français
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
There are no logs for this waymark yet.