By using this site, you agree to its use of cookies as provided in our policy.

Monument à Charles-Emmanuel II de Savoie - Saint-Christophe, Savoie, France
Posted by: Groundspeak Premium Member blackjack65
N 45° 26.940 E 005° 47.201
31T E 717910 N 5036608
Quick Description: Ce monument dédié à Charles Emmanuel II, avec un blason comportant deux lions et un écusson au centre, a été édifié à l'une des falaises du défilé de la voie Sarde en 1675, et garde aujourd'hui encore l'entrée en terre savoyarde à la base du défilé.
Location: Auvergne-Rhône-Alpes, France
Date Posted: 10/18/2018 6:54:53 AM
Waymark Code: WMZC8D
Published By: Groundspeak Premium Member pmaupin
Views: 1

Long Description:
Erigé en l'honneur du Duc de Savoie Charles Emmanuel II de Savoie qui fut le promoteur du réaménagement de la Voie Sarde, ce monument témoigne à la fois de la fréquentation et de l'importance stratégique de cette voie.

Axe de communication principal entre Lyon et Turin, La Voie Sarde, véritable canyon naturel permettant de franchir la montagne de l'Epine, première difficulté des Alpes en venant de Lyon, a été utilisée très tôt dans l'histoire des hommes, au moins dès l'époque romaine.

Au XVII siècle, les Ducs de Savoie décidèrent la rénovation de la voie dont le grand ouvrage reste la rampe Sarde qui au sortir du défilé permet de rattraper le niveau de la plaine des Echelles et le village de St Christophe la Grotte en contrebas.

En 1674 Borgonio, architecte et habile dessinateur au service du duc de Savoie, envoyé pour faire les dessins qui devaient servir à illustrer le "Theatrum Statuum Sabaudiae" (Le Théâtre des Etats de Savoie) visita les travaux de la route des Echelles, en comprit toute l'importance et forma le projet d'y élever un monument à la gloire de Charles Emmanuel II.
Les travaux commencèrent dans une période comprise entre le 12 septembre et le 27 octobre 1674. Le monument ne fut à peu près achevé que vers la mi-mai 1675, un mois à peine avant la mort du duc Charles Emmanuel II, qui succomba le 12 juin. Il ne fut inauguré que le 22 novembre 1676.

Cet ouvrage nécessita l’édification d’un puissant mur de soutènement, haut de près de 20 mètres à certains endroits. Le parapet qui couronne le mur est constitué par des pierres de taille assemblées en demi-cercles, technique rarement utilisée dans la région.

Sur le monument, fut gravée une inscription en latin rédigée par l'abbé Tesauro dont voici la traduction
" Charles Emmanuel II, duc de Savoie, prince de Piémont, roi de Chypre, après avoir assuré la félicité publique, s'être occupé de l'avantage de tous, renversant ici les barrières opposées par des rochers escarpés et menaçants, aplanissant les inégalités des montagnes, comblant les précipices sous les pieds des voyageurs, a ouvert cette voie royale, plus courte, plus sure, fermée par la nature, vainement entreprise par les romains, abandonnée après eux et maintenant offrant à jamais un libre accès au commerce des peuples."

Note éditoriale: La guide qui ventait de nous faire visiter les grottes à côté nous a dit que le monument coûta plus cher à l'époque que la restauration de la voie Sarde.

Mutilé et délabré pendant la révolution française, il fut une première fois restauré en 1803 par Joseph Verneilh, préfet du département du Mont Blanc. Une inscription, disparue vers 1815, avait été gravée pour dater la restauration sur laquelle était inscrit "Ce monument, justement consacré à la mémoire d'un excellent prince, duc de Savoie, a été restauré sous les auspices de Bonaparte, premier consul des français, l'an XI de la République française".

Par la suite d'autres travaux de réparations eurent lieu notamment à la fin du XIXe siècle par la Société des Grottes, aidée d'une allocation du roi d'Italie.

En 1952 la valeur historique du monument devient officiellement reconnue en étant inscrit sur la liste des monuments historiques. Plus récemment en 1992 le monument fut restauré avec la participation d'EDF par le sculpteur Livio Benedetti et retrouva ses armoiries et ses lions que la révolution française avait détruits.

Le monument Charles Emmanuel II n'est pas accessibles aux personnes handicapés moteur.

L'accès au monument est très déconseillé en hiver et en période de dégel à cause du risque de chute de pierre ou stalactites de glace dans le canyon.

Aujourd’hui, cet itinéraire est abandonné, car Napoléon le jugea trop difficile et ordonna le percement du tunnel des Échelles en 1804.
Localisation (from Merimee DB): Rhône-Alpes ; Savoie ; Saint-Christophe

Dénomination (from Merimee DB): monument

Eléments protégés MH (from Merimee DB):
Le monument


Epoque de construction (from Merimee DB): 17e siècle (année 1670)

Date de protection MH (preferred) or Date versement (Merimee DB): 7/22/1952

Relevant Website: [Web Link]

Photo with MH logo pictured included?: no

Adresse (from Merimee DB): Not listed

Visit Instructions:
[EN] Include at minimum a complete sentence which reflects your experience visiting the site and upload a photo taken by you at the site.

[FR] Ecrivez au moins une phrase complète qui décrira votre expérience lors de la visite et téléchargez une photo du site prise par vous.

Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Trails.com Maps
Nearest Waymarks
Nearest Monuments Historiques Français
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Nearest Hotels
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
There are no logs for this waymark yet.