Les vélos de Montpellier - France
Posted by: Groundspeak Premium Member Alfouine
N 43° 36.461 E 003° 52.576
31T E 570715 N 4828674
Quick Description: Monsieur BMX ou l’art de faire pousser des vélos sur les murs Mr. BMX or the art of growing bicycles on the walls
Location: Occitanie, France
Date Posted: 4/25/2017 1:18:43 PM
Waymark Code: WMVJJX
Published By: Groundspeak Premium Member lumbricus
Views: 6

Long Description:
Credits : (visit link)

"Si vous voyez une mini-bicyclette encastrée dans un mur à Montpellier, c’est tout à fait normal. En effet, la ville est « victime » d’un artiste inconnu et énigmatique qui veut « secouer les mentalités ».
Montpellier, Paris, Bruxelles, New York. A première vue, ces quatre villes n’ont rien en commun. Rien, si ce n’est des mini-vélos encastrés dans les murs. Depuis février 2012, un artiste s’amuse à accrocher des avants de petites bicyclettes aux murs de la ville, pour la plus grande curiosité des clapassencs, comme sont ainsi surnommés les Montpelliérains. En effet, le nom et même le surnom de cet artiste sont toujours inconnus, ajoutant ainsi une dose de mystère à ce phénomène déjà bien secret.
Mais, comment cet artiste en est arrivé à œuvrer dans les rues de Montpellier ?
« Le premier, je l’ai placé pour séduire ma petite-amie, à côté de chez elle, dans l’Ecusson. Depuis, j’en ai posé une quarantaine, essentiellement à Montpellier, et aussi à Bruxelles, Paris et New York », a-t-il expliqué à 20 Minutes. L’artiste de 32 ans qui tient à garder son anonymat, n’était pourtant pas parti pour faire de l’art. Loin de là. « Grâce à un faux CV je me suis retrouvé chef d’un supermarché. J’ai craqué et j’ai démissionné », poursuit-il.
Pourquoi des vélos ?
Nombreuses sont les personnes qui s’amusent à coller des stickers ou à graver leurs noms dans toutes les villes qu’elles ont visité. Lui, a choisi les avants de mini-vélos. Plus artistiques, ces bicyclettes ont également une histoire. « Entre 5 et 10 ans, on rêve tous d’être champion de BMX. Ca vient de là, de cette insouciance. Il y a de la nostalgie dans tout ça », explique-t-il.
Bien que ses pratiques artistiques semblent intriguer plus qu’elles ne dérangent, l’artiste a conscience qu’il œuvre « dans l’illégalité totale ». Son but n’est pas de se faire connaître. « L’idée est de secouer les mentalité en bravant les interdits », conclut-il. Et ce n’est pas Régine Souche, ajointe au maire de Montpellier en ce qui concerne la tranquillité publique, qui l’empêchera de placer ses mini-vélos. « Je ne mélange pas les tags et l’art. L’art ne fait pas de mal. Pas question de les enlever », a-t-elle affirmé à 20 Minutes."

"If you see a mini-bike embedded in a wall in Montpellier, it is quite normal. Indeed, the city is" victim "of an unknown and enigmatic artist who wants to" shake the mentalities ".
Montpellier, Paris, Brussels, New York. At first glance, these four cities have nothing in common. Nothing, except mini-bikes embedded in the walls. Since February 2012, an artist has enjoyed hanging fronts of small bicycles on the walls of the city, for the greater curiosity of clapassencs, as so are called Montpellier. Indeed, the name and even the nickname of this artist are still unknown, adding a dose of mystery to this phenomenon already very secret.
But how did this artist come to work in the streets of Montpellier?
"The first one, I placed it to seduce my girlfriend, next door to her, in the Ecusson. Since then, I've put a quarantine, mainly in Montpellier, and also in Brussels, Paris and New York, "he explained at 20 Minutes. The 32-year-old artist who is anxious to remain anonymous, did not go to art. Far from there. "Thanks to a false CV, I found myself a supermarket manager. I broke down and I resigned, "he said.
Why bicycles?
Many people have fun sticking stickers or engraving their names in all the cities they visited. He chose the fronts of mini-bikes. More artistic, these bicycles also have a history. "Between 5 and 10 years old, we all dream of being a BMX champion. That comes from that carelessness. There is nostalgia for all this, "he explains.
Although his artistic practices seem to intrigue more than they disturb, the artist realizes that he works "in total illegality." Its purpose is not to make itself known. "The idea is to shake the mentality by braving the prohibitions," he concludes. And it is not Régine Souche, added to the mayor of Montpellier as far as public tranquility is concerned, that will prevent him from placing his mini-bikes. "I do not mix tags and art. Art does no harm. No question of removing them, "she said at 20 Minutes.
Web address or URL: [Web Link]

Address: Not listed

Visit Instructions:
To log a Visit, please include your own photograph of the object or location, along with your comments about what the heck you’re doing taking a picture of that!
Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Nearest Waymarks
Nearest Elevated Everyday Objects
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
Date Logged Log  
Jean Bat' visited Les vélos de Montpellier - France 1/11/2018 Jean Bat' visited it