By using this site, you agree to its use of cookies as provided in our policy.

Abbaye de Chaalis - Fontaine-Chaalis, France
Posted by: Groundspeak Premium Member RakeInTheCache
N 49° 08.858 E 002° 40.978
31U E 476880 N 5443916
Quick Description: [FR] Fondée en 1136, l'abbaye royale de Chaalis, rattachée à l'abbaye de Cîteaux, naît de la volonté du roi Louis VI. [EN] Chaalis Abbey was a French Cistercian abbey north of Paris, at Fontaine-Chaalis, near Ermenonville.
Location: France
Date Posted: 8/28/2010 2:31:08 AM
Waymark Code: WM9K40
Published By: Groundspeak Premium Member silverquill
Views: 6

Long Description:
[FR] Après avoir obtenu le diplôme de fondation en 1138, l'abbaye de Chaalis prospère très vite, établissant des granges, des domaines agricoles et viticoles en une vingtaine de lieux. En 1202, une nouvelle église abbatiale de style gothique, est en chantier.

Elle est consacrée en 1219 par frère Guérin, évêque de Senlis, chancelier de Philippe Auguste. Avec ses 82 mètres de longueur et ses 40 mètres de largeur, elle est, jusqu'à sa destruction, l'une des plus grandes églises cisterciennes du royaume. Saint Louis vient régulièrement à Chaalis, où il tient à partager la vie des moines. En 1378, Charles V y fait, à ses frais, des travaux de réfection. L'abbaye est à cette époque le centre d'une vie intellectuelle féconde.

Après avoir connu les effets de la crise générale qui sévit dans le royaume durant la seconde moitié du XIVe siècle, l'abbaye est mise en commende à partir du milieu du XVIe, ce qui signifie que son administration est confiée à une personne nommée à l'extérieur de la communauté. C'est la fin de son indépendance. L'abbaye est d'abord administrée par l'un des plus grands mécènes de l'époque, le cardinal Hippolyte d'Este, créateur de la villa d'Este à Tivoli (Italie), nommé abbé commendataire par François Ier. Il fait travailler à Chaalis l'architecte Sebastiano Serlio et les peintres Nicolò dell'Abbate et Le Primatice, mais après lui, l'abbaye décline progressivement faute d'entretien.

Au XVIIIe siècle, le 9e abbé commendataire, Louis de Bourbon-Condé (1709-1771), comte de Clermont-en-Argonne, petit-fils du Grand Condé nommé abbé en 1736, achève de la ruiner par des dépenses somptueuses. Il commande à Jean Aubert, architecte des Condé, pour qui il avait construit les grandes écuries de Chantilly et le Palais Bourbon, également architecte de l'hôtel Biron à Paris, un projet grandiose de reconstruction.

L'ancien cloître, avec ses deux galeries superposées, est démoli, et il bâtit l'actuel palais abbatial, qui devait former aile nord d'un projet beaucoup plus vaste; mais le manque d'argent interrompt les travaux et entraîne la fermeture de l'abbaye, en situation de quasi-liquidation judiciaire, sur ordre de Louis XVI en 1785. Les religieux sont dispersés dans d'autres monastères.

À la Révolution, les bâtiments sont vendus comme biens nationaux en 1793. Le premier propriétaire ne conserve que le palais abbatial et exploite les autres bâtiments comme carrière de pierres ; une grande partie de l'abbaye est démolie, seule subsiste la chapelle des abbés (XIIIe siècle). Jusqu'au milieu du XIXe siècle, les bâtiments conventuels servent de château, appartenant notamment en 1851 au baron Alphée Bourdon de Vatry, agent de change et député de la Meurthe sous la monarchie de Juillet, qui meurt à Chaalis le 25 juillet 1871.

Le domaine est transmis à sa veuve, Rose Paméla Hainguerlot, issue d'une famille d'hommes d'affaires enrichis lors du Directoire, déjà propriétaire des châteaux de Stains (Seine-Saint-Denis) et de Villandry (Indre-et-Loire). Elle achève l'oeuvre d'Aubert, transforme le réfectoire et la cuisine en pièces de réception et "d'après-chasse", remeuble la demeure, rétablit les vitraux de la chapelle, fait restaurer ses fresques par les Balze, collaborateurs de Viollet-Le-Duc, orne le parc de vases de pierre, reconstitue l'ancien domaine de l'abbaye, dont la superficie est décuplée (1 000 hectares).

[EN] It was founded in 1136 by Louis VI of France[2]. There had previously been a Benedictine monastery in the same place. Amid the ruins, a chapel with important frescos by Primaticcio survives intact.

The former abbey is now the location of an art museum, the Musée Jacquemart-André - like the one of the same name in Paris. Like the Paris museum it houses a part of the former collection of artworks of Nélie Jacquemart-André. At her death in 1912 she gave it to the Institut de France and asked that a museum was created in Chaalis, where she had spent her childhood.
Full name of the abbey/monastery/convent: Abbaye de Chaalis

Address:
Abbaye de Chaali
Fontaine-Chaalis, France
60300


Religious affiliation: Roman Catholic

Date founded/constructed: 10 th January 1137

Web Site: [Web Link]

Status of Use: Abandoned Ruin

Visit Instructions:
Describe your visit, including the date, with as much detail as possible, AND contribute at least ONE PHOTO, original, different from those already in the gallery, if possible.

Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Trails.com Maps
Nearest Waymarks
Nearest Abbeys, Convents and Monasteries
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Nearest Hotels
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
There are no logs for this waymark yet.