Chapelle de l'Oratoire - Avignon, France
Posted by: Groundspeak Premium Member YvesProvence
N 43° 56.931 E 004° 48.204
31T E 644711 N 4867771
Quick Description: La Chapelle de l'Oratoire d'Avignon est située dans la rue Joseph Vernet. Cet édifice du xviiie siècle fut commencé en 1713, repris en 1730 pour être finalement achevé en 1749. Il est classé monument historique depuis 1912
Location: Provence-Alpes-Côte d'Azur, France
Date Posted: 10/26/2019 11:02:36 AM
Waymark Code: WM11HCV
Published By: Groundspeak Premium Member pmaupin
Views: 3

Long Description:
FR Installation des Oratoriens à Avignon
Les Oratoriens se sont établis à Avignon en 1646. Ils ont été autorisés à s'installer en 1648. Ils ont acquis une maison dans la paroisse de Saint-Agricol. Ils sont légataires d'une autre maison en 1666. Ils ouvrent alors un séminaire principal sous le titre de saint Grégoire le Grand en 1669 avec l'appui de l'archevêque d'Avignon, Domenico de' Marini, qui a fonctionné jusqu'en 1702 après l'ouverture du collège Saint-Charles-de-la-Croix. Il y ont établi une première église bénie le 25 février 1667. L'église a subsisté jusqu'en 1753.
La communauté a été supprimée à la Révolution.

Valse des architectes
Le supérieur de l'ordre de l'Oratoire à Avignon en 1713 est le Père Jean-Melchior de Mayne. Le maître d'œuvre de cette chapelle fut Jean Léonard (1690-1749), oratorien et chanoine de l'église Saint-Pierre d'Avignon. Marseillais d'origine, il s'inspira de la chapelle de l'Hôpital de la Vieille Charité qui avait été construite, en 1672, par Pierre Puget dans sa ville natale.
Ce poète de cour, prédicateur et homme du monde a usé plusieurs architectes pour parvenir à faire parachever sa chapelle. Les premiers travaux qui avaient commencé sur des plans anonymes en 1713 furent arrêtés en 1719. En 1729, un millier de livres est dépensé « pour la continuation des fondations de la nouvelle église et pour mettre à rais-de-chaussée les fondements déjà faits en 1719. » L'architecte n'est pas connu.
Le 18 mars 1730, le Père de Mayne a passé un prix fait avec Jean-Ange Brun (1702-1793), un architecte comtadin, originaire de L'Isle-sur-la-Sorgue, qui s'est engagé à élever l'église « selon le plan signé par les parties, les élévations et les profils faits par M. de la Monsse... à prendre depuis les fondemens du rez-de-chaussée d'icelle jusqu'à la hoteur de trois toises d'élévation. ». M. de la Monsse cité comme ayant fourni les plans est Ferdinand Delamonce (1678-1753). Delamonce, né à Munich où son père était architecte de la Cour de Bavière, a tout d'abord travaillé à Lyon, puis à Paris. Après quoi il fit un séjour de plusieurs années en Italie, au retour duquel il passa par Avignon en 1729. C'est à cette occasion que les Oratoriens eurent recours à lui pour établir de nouveaux plans en vue de reprendre les travaux. Ceci fait, il partit pour Grenoble, puis revint à Lyon pour y achever sa carrière.
Jean-Ange Brun a exécuté les travaux de ce premier contrat avant décembre 1732, date de leur paiement. a chapelle est alors élevé jusqu'à 6 m au-dessus du sol. Un nouveau prix fait est signé en 1733 à Jean-Ange Brun. Celui-ci a résisté jusqu'en 1738 et s'est brouillé avec l'oratorien qui ne le payait point. Jean-Baptiste II Péru prit sa succession. Il posa la clef de voûte le 18 juin 1740 puis il partit en septembre 1747. Le Révérend Père Léonard l'accusa de l'avoir quitté « pour des raisons impertinentes de vils intérêts ». Tout le monde compris que l'architecte avignonnais n'avait fait que réclamer son dû et ne l'avait pas obtenu. Le mauvais payeur fut contraint de finir seul sa chapelle qui fut enfin achevée en 1749 et il mourut. Elle avait coûté 95 000 livres à son ordre. Elle fut consacrée le 3 juillet 17503.

Façade
Elle est composée d'un grand portique avec deux paires de pilastres corinthiens jumelés, qui portent une archivolte concave en plein cintre. Deux portes latérales, surmontées d'un entablement et d'un tableau richement mouluré, s'ouvrent de part et d'autre.

Voûte sur la nef
Le plan de l'église de l'Oratoire est sans équivalent à Avignon. L'édifice est formé de deux ellipses concentriques, emboitées dans une enveloppe extérieure rectangulaire. À l'ouest se greffe sur l'ensemble un chœur circulaire. Le grand axe de l'ellipse marque le vestibule d'entrée et le chœur, pendant que s'ouvrent sur le petit axe deux grandes chapelles. Dans les diagonales, quatre chapelles plus petites et plus basses sont surmontées de tribunes portées par des voûtes plates. L'ordonnance repose sur de grands pilastres corinthiens qui portent un entablement saillant régnant sous la voûte, pendant que les arcs du chœur et des chapelles sont portés par colonnes ioniques dégagées. La coupole appuyée sur de puissantes lunettes présente quatre fenêtres et quatre œils-de-bœuf alternés, pendant qu'une voûte en cul de four remarquablement appareillée couvre le chœur.

Façade de la chapelle de l'Oratoire en 1913
Les Oratoriens ayant été de fervents défenseurs de la Révolution, la chapelle fut d'abord, sur l'initiative du RP. Mauvans, transformée en « Club patriotique ». Ce dernier ayant été tué lors du massacre de la Glacière, la nouvelle municipalité d'Avignon récupéra les lieux pour y entreposer sa poudre, son salpêtre et ses munitions. Elle resta ensuite sous le contrôle du Ministère de la Guerre. Ce qui lui permit d'être sauvée de la destruction, des édiles avignonnais ayant songé un instant installer à sa place un théâtre. Elle ne fut rendue au culte qu'en 1825. Elle a été classée monument historique le 2 mai 19126.

La chapelle sert d'aumônerie du lycée Frédéric-Mistral.
EN Installation of the Oratorians in Avignon
The Oratorians settled in Avignon in 1646. They were allowed to settle in 1648. They bought a house in the parish of Saint-Agricol. They bequeathed another house in 1666. They then opened a main seminary under the title of St Gregory the Great in 1669 with the support of the Archbishop of Avignon, Domenico de' Marini, who operated until 1702 after the opening of the College of St Charles de la Croix. They established a first blessed church there on February 25, 1667. The church remained in existence until 1753.
The community was suppressed during the Revolution.

Architects' waltz
The superior of the Order of the Oratory in Avignon in 1713 was Father Jean-Melchior de Mayne. The architect of this chapel was Jean Léonard (1690-1749), an Oratorian and canon of the church of Saint-Pierre d'Avignon. Originally from Marseilles, he was inspired by the chapel of the Hospital de la Vieille Charité, which had been built in 1672 by Pierre Puget in his native town.
This court poet, preacher and man of the world used several architects to complete his chapel. The first works that had started on anonymous plans in 1713 were stopped in 1719. In 1729, a thousand pounds was spent "on the continuation of the foundations of the new church and to put the foundations already made in 1719 on the right track. "The architect is not known.
On March 18, 1730, Father de Mayne spent a prize made with Jean-Ange Brun (1702-1793), a Comtadin architect, originally from L'Isle-sur-la-Sorgue, who undertook to build the church "according to the plan signed by the parties, the elevations and the profiles made by M. de la Monsse... to be taken from the foundations of the ground floor of the building to the height of three elevations. ». M. de la Monsse quoted as having provided the plans is Ferdinand Delamonce (1678-1753). Delamonce, born in Munich where his father was an architect of the Bavarian Court, first worked in Lyon, then in Paris. After that he spent several years in Italy, returning to Avignon in 1729. It was on this occasion that the Oratorians used him to draw up new plans to resume work. Once this was done, he left for Grenoble, then returned to Lyon to complete his career.
Jean-Ange Brun carried out the work on this first contract before December 1732, the date of their payment. The chapel was then raised to 6 m above the ground. A new prize was signed in 1733 to Jean-Ange Brun. He resisted until 1738 and quarrelled with the Oratorian who did not pay him. John Baptist II Peru took over from him. He laid the keystone on June 18, 1740 and then left in September 1747. The Reverend Father Leonard accused him of having left him "for impertinent reasons of vile interests". Everyone understood that the architect from Avignon had only claimed his due and had not obtained it. The bad payer was forced to finish his chapel alone, which was finally completed in 1749 and died. It had cost him £95,000. It was consecrated on July 3, 17503.

Facade
It consists of a large portico with two pairs of twin Corinthian pilasters, which carry a concave archivolt in a semi-circular arch. Two side doors, topped by an entablature and a richly moulded painting, open on either side.

Vault on the nave
The plan of the Oratory church is without equivalent in Avignon. The building consists of two concentric ellipses, nested in a rectangular outer shell. To the west is a circular choir. The large axis of the ellipse marks the entrance hall and the choir, while two large chapels open on the small axis. In the diagonals, four smaller and lower chapels are surmounted by stands supported by flat vaults. The ordinance is based on large Corinthian pilasters that carry a projecting entablature under the vault, while the arches of the choir and chapels are supported by open ionic columns. The dome, supported by powerful lunettes, has four windows and four ox's eyes alternating, while a remarkably fitted oven vault covers the choir.

Front of the chapel of the Oratory in 1913
As the Oratorians had been fervent defenders of the Revolution, the chapel was first built on the initiative of the RP. Mauvans, transformed into a "Patriotic Club". The latter having been killed during the Glacière massacre, the new municipality of Avignon recovered the premises to store its powder, saltpetre and ammunition. It then remained under the control of the Ministry of War. This allowed her to be saved from destruction, as the Avignon city councillors had thought for a moment about setting up a theatre in her place. It was only returned to worship in 1825. It was classified as a historic monument on May 2, 19126.

The chapel serves as chaplaincy of the Lycée Frédéric-Mistral.


Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_de_l%27Oratoire_(Avignon)
Qui a placé ce repère historique ? / Who placed this historical marker ?:
City hall


Date de placement / Date of establishment: Unknow

Site internet / Internet Website: [Web Link]

Eléments cryptés / Encrypted elements: Not listed

Conditions de visite alternatives / Alternative visit requirements: Not listed

Visit Instructions:
[FR] Une preuve de votre visite est demandée. Joignez à votre log une photo du repère historique et culturel ou répondez à la question alternative proposée par l'owner quand elle existe (si vous ne pouvez joindre de photo).
[ENG] A proof of your visit is needed. Join a picture from the historical and cultural marker to your log or respond to the alternative question proposed by owner if available (if you can't provide a picture).
Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Nearest Waymarks
Nearest Histoires de France (French historical markers)
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
There are no logs for this waymark yet.