Comme si le temps…De la rue - Montréal, Québec
Posted by: Groundspeak Premium Member blackjack65
N 45° 30.482 W 073° 33.994
18T E 611973 N 5040387
Quick Description: Une vision mythique de Montréal, inspirée du théâtre grec et de l'iconographie égyptienne, l'oeuvre implante son architecture sur une représentation de la trame urbaine comprise le mont Royal et le fleuve St-Laurent signifié par la chute d'eau.
Location: Québec, Canada
Date Posted: 6/21/2019 4:43:47 AM
Waymark Code: WM10TAX
Published By: Groundspeak Premium Member Outspoken1
Views: 5

Long Description:
Des cariatides égyptiennes à tête d'oiseau renvoient à l'histoire de l'art et de l'architecture autant qu'elles figurent le mât totémique. Des sphinx coiffés d'un panache de cervidés imposent leur présence en périphérie de la ville en action. La vue plongée de l'oeuvre à partir de l'esplanade de la Place des Arts reflète la ville telle qu'aperçue du haut du mont Royal.

Collaborateurs : Natalie Dionne, Léo Dumont et Gisel Saint-Hilaire, Nicolas Beaudry, David Lévesque, Éric Montpetit, Catherine Granche, Nicolas Jacob, Claude De Passilé, Laurent Spiriti et Jean-Marie Mouillot.

DÉTAILS
Catégorie : Installation
Propriétaire : Société de la Place des Arts
Mode d'acquisition : Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement du Gouvernement du Québec
Matériaux : aluminium
Dimensions générales : 426 x 1830 cm
Technique(s) : anodisé, assemblé, boulonné, coupé

EMPLACEMENT
Arrondissement : Ville-Marie
Emplacement : Place des Arts
Localisation : Espace culturel Georges-Émile-Lapalme (bistro Place Deschamps)
Adresse : 175, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, QC H2X 3X5
Accessibilité : Heures d'ouverture et de fermeture du métro

PIERRE GRANCHE
1948 - 1997
Pierre Granche reçoit son diplôme de l’École des beaux-arts de Montréal en 1969 où il a commencé à créer des sculptures avec différents métaux et, après ses études, il apprend de nouvelles techniques de soudage. En 1976, il fait des études supérieures en sculpture à l’Université de Vincennes à Paris.

Pierre Granche a choisi l’installation comme pratique sculpturale que ce soit pour l’art public ou pour les lieux d’exposition. L’artiste renouvelle les codes de la pratique artistique au Québec en élargissant la notion d’artiste, d’œuvre d’art et de lieu d’exposition. L’artiste s’intéresse très tôt aux notions de l’organisation spatiale, à la topologie structurale et à la topographie. Il envisage l’art pratiquement comme une science, où la recherche est un élément fondamental et intrinsèque. La recherche formelle sera pour lui la source de son inspiration. Granche est de ceux qui, parmi les artistes intéressés par l’art et la ville, sont demeurés conscients du caractère perpétuellement changeant du paysage urbain.

L'apport de l’artiste à l’intégration de l’art à l’architecture au Québec est fondamental. Il participe aux séances d’études du Comité de la politique d’intégration au ministère des Travaux publics et de l’Approvisionnement et siège comme spécialiste aux comités de sélection des projets. Au cours de sa brève carrière, Pierre Granche a réalisé plus d’une centaine d’œuvres intégrées à l’architecture, à la nature ou encore, d’une manière éphémère, à un lieu d’exposition. Il est aussi l’auteur d’une vingtaine d’œuvres d’art public. On lui doit entre autres le Mémorial du Canada à Green Park, à Londres.

Professeur à l’Université de Montréal de 1975 jusqu'à sa mort en 1997, Granche a participé à la fondation de la section des arts plastiques au Département d’histoire de l’art. Pour Granche, l’apprentissage se fait par des projets concrets. Pour la réalisation de commandes publiques ou d’installations muséales d’envergure, il intègre des étudiants en reprenant d’une manière moderne, le fonctionnement des grands ateliers de la Renaissance ou du Bauhaus.

Source : (visit link)

A mythical vision of Montreal, inspired by Greek theater and Egyptian iconography, the work implements its architecture on a representation of the urban fabric included between the Mount Royal and the St. Lawrence River signified by the waterfall. Egyptian caryatids with bird's heads refer to the history of art and architecture as well as the totem pole. Sphinxes capped with a plume of deer impose their presence on the outskirts of the city in action. The downward view of the work from the Place des Arts esplanade reflects the city as seen from the top of Mount Royal.

Collaborators : Natalie Dionne, Léo Dumont et Gisel Saint-Hilaire, Nicolas Beaudry, David Lévesque, Éric Montpetit, Catherine Granche, Nicolas Jacob, Claude De Passilé, Laurent Spiriti et Jean-Marie Mouillot.

DETAILS
Category : Installation
Owner : Société de la Place des Arts
Acquisition mode : Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement, Government of Quebec
Materials : aluminum
Overall size : 426 x 1830 cm
Technique(s) : anodized, assembled, bolted, cut

LOCATION
Related borough : Ville-Marie
Location : Place des Arts
Localization : Espace culturel Georges-Émile-Lapalme (bistro Place Deschamps)
Adress : 175 Sainte-Catherine Street West, Montreal, QC H2X 3X5
Accessibility : Opening hours and subway closure

PIERRE GRANCHE
1948 - 1997
Pierre Granche graduated from the École des beaux-arts de Montréal in 1969 where he started created sculptures from different metals. After his studies, he then proceeded to learn new welding techniques. In 1976, he pursued advanced studies in sculpture at the Université de Vincennes in Paris.

Pierre Granche chose installation as his sculptural practice for public art or for exhibition sites. The artist renewed the codes of artistic practice in Quebec by expanding the notion of the artist, his or her art and the exhibition site. The artist shows interest at an early stage in spatial organization, structural topology and topography. He sees art practically as a science, two fields for which research is a fundamental and intrinsic element. Formal research was his source of inspiration. Among the artists interested by art and the city, Granche belonged to a sub-group of people that were forever conscious for the perpetually changing aspect of the urban landscape.

It is paramount that artists integrate their work to architecture in Quebec. He participated in the Comité de la politique d’intégration au ministère des Travaux publics et de l’Approvisionnement’s study sessions and offered his services as a specialist in committees dedicated to selecting projects. Throughout his brief career, Pierre Granche created more than a hundred works of art which he integrated to architecture, to nature and, in an ephemeral way, to the exhibition site. He also created twenty public art works.

As a teacher at the Université de Montréal from 1975 until his death in 1997, Granche helped found the plastic arts section within the Département d’histoire de l’art. For Granche, you could only learn by working on concrete projects. He included students in the fulfillment of public orders or important installations for museums, adding a modern twist to the operating methods of the prestigious studios of the Renaissance or the Bauhaus.
Title: Comme si le temps…De la rue

Artist: Pierre GRANCHE

Media (materials) used: Aluminium anodisé, assemblé, boulonné, coupé.

Location (specific park, transit center, library, etc.): Espace culturel Georges-Émile-Lapalme (bistro Place Deschamps), Place des Arts

Date of creation or placement: 1992

Visit Instructions:

To help give a different perspective and to better the waymark for future visitors please tell us about your visit and upload a favorite photograph you took of the waymark.

Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Nearest Waymarks
Nearest Abstract Public Sculptures
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
Date Logged Log  
navy30000 visited Comme si le temps…De la rue - Montréal, Québec 10/23/2019 navy30000 visited it