Chronologie de construction l Ile de Re - Saint Clement des Baleines, Nouvelle Aquitaine, France
Posted by: Groundspeak Premium Member sara et gege
N 46° 14.656 W 001° 33.670
30T E 610920 N 5122193
Quick Description: The lighthouse des Baleineaux is located at the western tip of the Ile de Re. it is 2 km by sea. Le phare des Baleines est situé à la pointe Ouest de l Ile de Re. il est à 2 km en Mer.
Location: Nouvelle-Aquitaine, France
Date Posted: 6/19/2019 1:36:16 AM
Waymark Code: WM10T0A
Published By: Groundspeak Premium Member Bear and Ragged
Views: 5

Long Description:
Wikipedia source:

History
Designed to ensure territorial continuity between the continent and the Ile de Ré, project management and project management were provided by the department (without resorting to a dealer) and is classified in the departmental road. The book results from a decision of the General Council of the Charente-Maritime dating from 1980, and a decree of public utility signed by the prefect of Charente-Maritime on August 28, 1984,

Its construction was decided following the exponential increase in ferry traffic between La Pallice and Sablanceaux. From 40,000 passages in 1947, it was 872,000 passages in 1957 and 2,071,000 passages in 19674. The company Bouygues was chosen for the realization of all.

Project financed by the General Council of Charente-Maritime, the total cost amounts to 385 million francs (58.7 million euros), and more than 600 million francs with access routes5. A tunnel was envisaged for a while, but although less long (2.4 km) would have returned to 620 million francs (94.5 million euros).

controversies
The Ile de Ré bridge has been the subject of intense controversy, moving from courts to television shows (which notably led to its ouster from TF1 to Michel Polac6). During the development of the project, voices were raised against the idea of ??connecting the island to the mainland by a bridge, and worked until the end to bury the project.

When the work began, an appeal was lodged with the administrative court. However, because of the speed with which the works were carried out and the delays of the French justice, the bridge was already completed when the administrative judge ruled on the requests to stop work (end of November 1988). The bridge was not demolished because it was protected by its status as a public work. In any case, the general rule that states that the general interest must prevail over some particular interests has been applied. Thus, there was the battle between the "anti-bridge" and the "pro-bridge".

While the first ones sought at any price to preserve their island, the second, by far the most numerous, saw the advantages that could bring them a fixed link, in particular for a large part of Rétais going to work daily on the continent, for children attending high schools and high schools in La Rochelle and for urgent health evacuations. Indeed, the bins that previously provided the passage between D and the mainland (usually from 6 am to midnight), in addition to the waiting boarding (up to more than six hours in the summer) and the duration of the crossing (between 45 min and 1 h 30 in total according to the hours for a crossing of 5 km), were immobilized when the sea was too bad. If an emergency medical evacuation was to be carried out, it was necessary to bring a helicopter from the University Hospital of Poitiers, such a mode of transport not being available at the time in La Rochelle. In these respects, it appears that the bridge provided essential comfort to the islanders7.

Construction
The construction, entrusted to the company Bouygues begins February 26, 1987 and sees the laying of the last voussoir February 15, 1988; it implements state-of-the-art techniques. The use of a maritime platform allowed the teams to work in all weathers, and to create in the limestone of the seabed several piles drilled 2 meters in diameter and 12 meters deep, with a slope of 20 degrees, and in which was poured reinforced concrete, then allowing the piles, cylinders of 5.50 meters in diameter, to be supported on these foundations.

The studies in this book were conducted by Pham Xuan Thao; the site was managed by Charles-Étienne Perrier, and Michel Placidi coordinated the entire complex work.

The technique used is the corbelling method using prefabricated voussoirs, allowing the bridge to progress more than 20 meters per day. A concrete plant manufactured the voussoirs on site in La Repentie / La Pallice. A 285-meter-long "launching beam" craft, designed by Pierre Richard, Bouygues' scientific director, took support on two piles and deposited voussoirs on a third; he then assembled them by forming half-arches symmetrically with respect to this pile, the progression of the whole being done in the direction continent-island of Ré.

The use of box girders (the interior of the voussoirs is empty) allows the passage of water and electricity supplies throughout the island, as well as the inspection of the structure.

Completed relatively quickly in just 23 months, it was inaugurated on May 19, 1988.


source Wikipedia :
Histoire
Destiné à assurer la continuité territoriale entre le continent et l’île de Ré, la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'œuvre ont été assurées par le département (sans recourir à un concessionnaire) et est classé dans la voirie départementale. L'ouvrage résulte d'une décision du conseil général de la Charente-Maritime datant de 1980, et d'un arrêté d'utilité publique signé par le préfet de Charente-Maritime le 28 août 1984,

Sa construction a été décidée à la suite de l'augmentation exponentielle du trafic des bacs entre La Pallice et Sablanceaux. De 40 000 passages en 1947, on était passé à 872 000 passages en 1957 puis 2 071 000 passages en 19674. C'est l'entreprise Bouygues qui a été choisie pour la réalisation de l'ensemble.

Projet financé par le conseil général de la Charente-Maritime, le coût total s'élève à 385 millions de francs (58,7 millions d'euros), et plus de 600 millions de francs avec les voies d'accès5. Un tunnel a été pendant un temps envisagé, mais bien que moins long (2,4 km) serait revenu à 620 millions de francs (94,5 millions d'euros).

Controverses
Le pont de l'île de Ré a été l'objet d'une vive controverse, se déplaçant de tribunaux en émissions de télévision (qui valut notamment son éviction de TF1 à Michel Polac6). Lors de l'élaboration du projet, des voix se sont élevées contre l'idée de relier l'île au continent par un pont, et ont œuvré jusqu'au bout pour enterrer le projet.

Aussi, lorsque les travaux ont débuté, un recours a été déposé au tribunal administratif. Cependant, en raison de la vitesse à laquelle ont été menés les travaux et des lenteurs de la justice française, le pont était déjà achevé lorsque le juge administratif a statué sur les demandes tendant à l'arrêt des travaux (fin novembre 1988). Le pont n'a pas été démoli car il était dès lors protégé par son statut d'ouvrage public. En tout état de cause, la règle générale qui dispose que l'intérêt général doit prévaloir sur quelques intérêts particuliers a été appliquée. C'est ainsi qu'il y eut la bataille entre les « anti-pont » et les « pro-pont ».

Cependant que les premiers cherchaient à n'importe quel prix à préserver leur île, les seconds, de loin les plus nombreux, voyaient les avantages que pouvait leur apporter une liaison fixe, notamment pour une grande partie de Rétais allant travailler quotidiennement sur le continent, pour les enfants scolarisés dans les collèges et lycées de La Rochelle et pour les évacuations sanitaires urgentes. En effet, les bacs qui assuraient précédemment le passage entre Ré et le continent (en général de 6 heures du matin à minuit), outre l'attente d'embarquement (jusqu'à plus de six heures l'été) et la durée de la traversée (entre 45 min et 1 h 30 au total selon les heures pour une traversée de 5 km), étaient immobilisés lorsque la mer était trop mauvaise. Si une évacuation sanitaire d'urgence devait être effectuée, il était nécessaire de faire venir un hélicoptère du CHU de Poitiers, un tel mode de transport n'étant pas à l'époque disponible à La Rochelle. Sous ces aspects-là, il apparaît que le pont a apporté un confort indispensable aux insulaires7.

Construction
La construction, confiée à l'entreprise Bouygues débute le 26 février 1987 et voit la pose du dernier voussoir le 15 février 1988; elle met en œuvre des techniques de pointe. L'utilisation d'une plateforme maritime a permis aux équipes de travailler par tous les temps, et de réaliser dans le calcaire des fonds marins plusieurs pieux forés de 2 mètres de diamètre sur 12 mètres de profondeur, d'une inclinaison de 20 degrés, et dans lesquels fut coulé du béton armé, permettant ensuite aux piles, des cylindres de 5,50 mètres de diamètre, de prendre appui sur ces fondations.

Les études de cet ouvrage ont été conduites par Pham Xuan Thao; le chantier était dirigé par Charles-Étienne Perrier, et Michel Placidi coordonnait l'ensemble de cet ouvrage complexe.

La technique mise en œuvre est la méthode de construction en encorbellement par voussoirs préfabriqués, permettant au pont de progresser de plus de 20 mètres par jour. Une centrale à béton fabriquait les voussoirs sur place à La Repentie/La Pallice. Un engin nommé « poutre de lancement » et mesurant 285 mètres de long, conçu par Pierre Richard le directeur scientifique de Bouygues, prenait appuis sur deux piles et déposait des voussoirs sur une troisième; il les assemblait ensuite en formant des demi-arches de façon symétrique par rapport à cette pile, la progression de l'ensemble se faisant dans le sens continent-île de Ré.

L'utilisation de poutre-caissons (l'intérieur des voussoirs est vide) permet le passage des approvisionnements en eau et en électricité de toute l’île, ainsi que l’inspection de l’ouvrage.

Achevé relativement rapidement en 23 mois à peine, il a été inauguré le 19 mai 1988.
Admission fee? (Include URL/link in Long Description to website that gives the current fee): yes

Visit Instructions:

At least one good photo you have personally obtained and a brief story of your visit. Any additions or corrections to the information about the Waymark (for instance, have the hours open to the public changed) will be greatly appreciated.

Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Nearest Waymarks
Nearest Timelines
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
Date Logged Log User Rating  
sara et gege visited Chronologie de construction l Ile de Re - Saint Clement des Baleines, Nouvelle Aquitaine, France 9/21/2019 sara et gege visited it